Talent qui monte : la montagne par la face douce
 
 
 
 
Par Marie-Pierre Courtois
Publié le 10/09/2013 à 06h00
Mise à jour : 10/09/2013 à 09h34
 Cécile fait partie d'une jeune génération de pyrénéistes palois motivée pour créer un bureau des guides à Pau. (M.P-.C.)
"Un bureau des guides à Pau ? On en parle et on l'attend depuis dix ans !" réagit une accompagnatrice en montagne d'Oloron. Le vieux rêve pourrait devenir réalité sous l'impulsion de jeunes. "C'est difficile à concrétiser en ville. Par nature, les guides sont indépendants et bougent ! Mais il manque un maillon à la chaîne que constitue la Cité des Pyrénées (1)", estime Cécile Munsch, 29 ans. Avec six professionnels dont quatre trentenaires, elle planche sur la création de ce bureau des guides. Syndicat local ou association, tout s'élabore et se peaufine selon une philosophie qui, en montagne, est gage de réussite : précision des détails et stratégie du bon moment. L'ambitieux pari devrait être tenu cet automne.
"Un monde rassurant"
Pour Cécile, "le pyrénéisme est une longue histoire, mais ce n'est pas de l'histoire. C'est plutôt un mode de vie qui traverse les générations". Son premier souvenir pyrénéen - elle avait 7 ans - la fait encore sourire : une "expédition" dans la voie normale de l'Ossau, menée tambour battant par trois pères, guides et montagnards chevronnés, au bénéfice de six enfants âgés de 6 à 9 ans "tous encordés à la queue leu leu dans les cheminées".
Fille de Christine et Rainier Munsch, elle grandit à Bizanos avec ses soeurs. Pyrénéiste insatiable, son père donne au quotidien de la famille un rythme où souffle parfois le feu de la montagne. "En vacances en Espagne, on prenait toujours les petites routes pour que Bunny repère les falaises." En 2005, elle se met à grimper beaucoup, avec le Club alpin français de Pau et avec son père. La cordée se donne des projets : en septembre 2006, la face sud-est de l'Ossau. En juillet 2006, Bunny fait une chute mortelle à Gourette. L'accident plonge ses proches et les Pyrénées en état de choc. Cécile gravit la sud-est avec l'un des amis de son père.
Elle a 22 ans, et dans le séisme émotionnel du deuil, la montagne est sa lumière. Un havre réconfortant de vérité. "Pour moi, c'est un monde rassurant. En montagne, on est juste soi alors que dans le quotidien, on est sans cesse intercepté ou dérangé par des stimulations extérieures." Elle a un autre refuge, pour le moins insolite : elle lit les paysages dans les cartes, passion qui l'a portée à "lâcher" ses études d'infirmière pour s'immerger dans la géographie et la cartographie. Cette science singulière lui donne une vision limpide des vallées, liées par un point commun évident : le meilleur point de départ, c'est Pau.
Entre Pau et l'Espagne
"C'est une ville très bien située, un peu comme Grenoble. Elle donne accès à toutes les Pyrénées occidentales et à l'Espagne." Elle-même vit en partie au sud de la frontière, à côté d'Ainsa. Tel qu'elle l'imagine, le bureau des guides tracera la voie jusqu'aux montagnes aragonaises et sera ouvert sur tout type d'activité. "Nous voulons réunir des professionnels du VTT ou de la spéléologie. A partir de Pau, chacun doit pouvoir faire ce qui lui plaît avec un encadrement sérieux."
Mais en septembre pour Cécile, l'heure est à la douceur de vivre en montagne au quotidien. Elle travaille en refuge, un aparté dans son métier d'accompagnatrice. "En randonnée, la mode est aux sorties "à thème" : géologiques, botaniques… à croire qu'être en montagne n'est pas assez attractif. Moi, j'ai juste envie d'emmener les autres en montagne." Mais elle leur propose de s'initier à la cartographie et à l'orientation : un fil d'Ariane dans le labyrinthe des paysages pour profiter sereinement des sentiers pyrénéens.
(1) La Cité des Pyrénées à Pau regroupe des associations, un pan d'escalade et la médiathèque de montagne Henri Barrio.
==>> Ligne de vie
Née à Pau en 1984, Cécile Munsch découvre la montagne à 7 ans en famille. Elle vit en Aragon avec son compagnon.
Etudes. Géographie risque environnement montagnard et cartographie à Pau et Grenoble. Master en 2008.
A partir de 2005, elle pratique l'alpinisme avec le Club alpin français de Pau. En 2008-2009, elle intègre l'équipe régionale Aquitaine jeunes alpinistes.
En 2012, elle est première de sa promotion au brevet d'accompagnateur en montagne.
 
 
 
 
Article publié le 10/09/2013 dans la République des Pyrénées